Les compétences du professeur au service de l’élève

16 déc

A compléter par p.64 livre canopé
Pour être bon élève, il faut savoir planifier son temps, se concentrer à bon escient, relier ses différents apprentissages, catégoriser, hiérarchiser. Développer ces compétences ça s’apprend grâce à l’effort fourni en classe pour réaliser les activités mise en place par le professeur dans cet objectif.
Pour que l’élève est envie de fournir cet effort il faudra le motiver.
La motivation est un ensemble de mécanismes biologiques et psychologiques qui permettent entre autre le déclenchement de l’action. Différentes formes de mises au travail conduisent les élèves à se motiver. Par exemples les concours, les oppositions, les quizz, les défis, les jeux éducatifs sur l’ordinateur…. (cf livre du colibri p.69).
On sait que les besoins sont à la source de toute motivation humaine. En trouvant ces besoins, le professeur pourra adapter ses activités aux intérêts des élèves .Ces besoins, le professeur les ciblera grâce à ses connaissances sur le développement de l’enfant et en analysant le travail de l’élève. Cela se fera en s’appuyant sur les résultats de son travail, les comportements observables (comment il s’y prend ? seul ou à plusieurs, dans le respect des consignes ou au-delà ?) et les processus impliqués (lecture, répétions, expérimentations….).A la suite de cette analyse, le professeur pourra organiser sa classe (aménagement de la salle, activités courtes, travail de groupe…) pour que les élèves soient productifs. Le professeur devra également donner des outils aux élèves en fonction de leur profil .Par exemple si l’élève est visuel il lui conseillera pourra de résumer sa leçon sous forme de mind map et lui montrera comment en construire une.
L’autonomie sera un puissant ressort de motivation. L’autonomie, c’est la capacité à se diriger soi-même. C’est mettre en œuvre ses savoirs et savoirs faire, tout en respectant les règles et les normes de conduite. Sachant cela le professeur pourra passer un contrat avec ses élèves. Ils pourront prendre des initiatives si celles-ci des occasions d’apprendre. L’autonomie va diminuer sous la contrainte (temps, surveillance, punition…).Pour ce faire il faudra que l’enfant soit responsable. Etre responsable c’est être capable de réguler son propre fonctionnement en opposition aux impulsions et aux émotions, c’est s’auto-réguler, prendre en charge ses processus cognitifs et motivationnels pour atteindre ses objectifs. Pour développer leur responsabilité, le professeur pourra donner des rôles aux élèves (ex :délégué) ou proposer des sanctions éducatives s’ils enfreignent les règles.
Pour passer à l’action il faut se sentir capable. Alors, le professeur cherchera à valoriser ses élèves. Il pourra l’encourager, souligner ses même si ses notes restent en dessous de la moyenne. Par la différenciation pédagogique, il proposera des activités adaptées au niveau de l’élève, pour qu’il puisse réussir et qu’il est envie de se fixer des objectifs toujours plus hauts .C’est ce que Bandura appelle le sentiment d’efficacité personnel.
Le professeur devra également favoriser l’attention de ses élèves (pas trop de stimulation, des supports d’enseignement attractifs…) .L’apprentissage gagne à se réaliser sur des séquences courtes mais répétées.
De nos jours l’attractivité se tourne beaucoup vers les supports numériques. Le professeur aura tout intérêt à apprendre à ses élèves à se servir correctement de cet outil qui peut favoriser le travail personnel de l’élève .Il permet d’avoir accès à une grande source d’information .Il permet aussi de pratiquer l’erreur sans être jugé et donc d’apprendre.(pour en savoir plus sur les apports de ce fabuleux outils cf brochure travail perso canopé)

 

En faisant ce dossier je me suis rendue compte de l’importance de la métacognition dans le processus d’apprentissage et j’enseigne d’abord les outils pour apprendre à mes élèves en étude pour qu’ils puissent travailler et réussir sans moi.
J’ai hâte d’avoir ma propre classe pour pouvoir proposer des activités motivantes à mes élèves pour qu’ils soient heureux de venir à l’école et qu’ils aient envie de s’investir dans leur scolarité.

 

Liens utiles :
-https://www.reseau-canope.fr/notice/le-travail-personnel-de-leleve.html
-http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS

- https://www.education.gouv.fr/cid118686/devoirs-faits-un-temps-d-etude-accompagnee-pour-realiser-les-devoirs.html

Bibliographie :
*Enseigner sans exlure.La pédagogie du colibri.Pédagogie [références].Sylvain Connac.Collection dirigée par Philippe Meirieu.Cahiers pédagogiques.
*Motivation et réussite scolaire.Alain Lieury et Fabien Fenouillet.3eme édition.Dunod.
*52 méthodes .Pratiques pour enseigner.Coordonné par Rémy Danquin.Canopé éditions.
Découvrez ce dispositif à travers cette sélection de 3 ressources conçues spécifiquement pour vous accompagner dans cette démarche :
- Le travail personnel de l’élève, dans la classe, hors la classe (ouvrage numérique)
- Faire ses devoirs : quel accompagnement ? (ouvrage imprimé et numérique)
- Devoirs faits : une formation pour les AED (auto-formation M@gistère)

Le CNED (Centre national d’enseignement à distance) met à la disposition des élèves Jules, un assistant numérique qui les accompagne dans la réalisation de leurs devoirs. Ce nouveau service, sécurisé et gratuit, enrichit ainsi le dispositif ministériel lancé en 2017.

 

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Tout sur tout |
Undelalegion |
Webtransportdeal.com |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Classedeneigedelbo2020
| Auxarts
| Morgamorga